RECHERCHES EN COURS PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE FONCTIONNELLE

Les premières recherches par Résonnance Magnétique Fonctionnelle, ont montré que les voix pluridimensionnelles activent des aires cérébrales que les voix spontanées n'activent pas…

Il suffit d’écouter, avec vive présence corporelle, des voix pluridimensionnelles pour en ressentir les bienfaits ...

Des résonnances magnétiques fonctionnelles ont été réalisées pour mettre en évidence l’impact des voix «pluridimensionnelles» (dynamisées avec la nutripuncture) sur l’activité cérébrale de celui qui les écoute.

Ces premières images montrent que la voix «pluridimensionnelles» stimule des aires prémotrices qu’une voix naturelle n’active pas. L’attention et la concentration de l’interlocuteur résultent amplifiées.

Sur les coupes tomographiques du cerveau, qui se trouvent en bas à gauche, on observe les aires activées par l’écoute d’une voix naturelle. A droite vous pouvez observer les aires activés par l’écoute de la voix, stimulée par les complexes polymétalliques utilisés en nutripuncture.
Il s’agit, évidemment, d’une première expérience, certainement prometteuse, qui laisse pourtant invisager de nombreuses applications : dans l’enseignement, la relation d’aide ou la recherche en neurosciences.

Les aires activées par l’écoute
d’une voix naturelle

Les aires activées par l’écoute de la même voix,
après nutripuncture